Quantcast

Que penser du restaurant de Jean-Edern Hurstel ?

Restaurant de Jean-Edern Hurstel quartier des Champs-Elysees

Repéré dans Top Chef, passé par les fourneaux du Peninsula après une virée remarquée à Dubaï, Jean-Edern Hurstel inaugure Edern, son premier écrin perso dans le quartier des Champs-Elysées. On fait le point.

Une table d’auteur résolument festive

L’ère des salles à manger aux murs grattés, où l’on disserte sur le retour du topinambour est révolue. Jean-Edern Hurstel inscrit sa table dans la nouvelle tendance des adresses festives assumées (Froufrou, Uma Nota). Résultat, un décor archi contemporain, ponctué de tableaux de street-artistes en vue, un bar à cocktails et un DJ qui balance du son depuis sa cabine au beau milieu du restaurant. Vous avez dit stylé ?

Dessert au chocolat

Une cuisine bourgeoise décomplexée

Fidèle à ses origines alsaciennes, le chef ne fait pas dans la demi-mesure, traduction sa cuisine est généreuse et ses assiettes bien garnies. Ça commence avec de délicieuses tapas à partager : cromesquis de chèvre et vinaigrette au miel, (9€) langoustines croustillantes (13 €) autour d’un cocktail création (19€), suivis d’un exceptionnel boeuf Simmental flanqué d’oignons caramélisés (21 €).

Nos coups de coeur ? La côte de veau de lait ultra fondante avec ses macaroni aux cèpes à tomber (59 €), le homard barbotant dans une émulsion de crustacés et linguine (64 €). Mention spéciale pour la quenelle de brochet, d’après la recette de son maître d’apprentissage, le Meilleur Ouvrier de France Claude Legras (38 €).

A ne pas louper : la poire Belle Hélène, une valeur sûre (15 €).

Un speakeasy à squatter après le dîner

Une cave à cigare et un bar secret vous attendent au sous-sol, histoire de prolonger la soirée.

Banquette et table de chez Edern

Retrouvez aussi Joia, le nouveau restaurant d’Hélène Darroze et Baieta, le restaurant de Julia Sedefdjian.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une