Quantcast

Café de Luce : Amandine Chaignot ouvre la terrasse la plus convoitée de Montmartre

Cafe De Luce

C’est le café-bistrot montmartrois et charmant par excellence, à ceci près que, cette fois, les Parisien·ne·s se l’approprieront au nez et à la barbe des touristes. Et toc. Après la réussite saluée de sa table Pouliche rue d’Enghien, la cheffe Amandine Chaignot installe son très attendu Café de Luce (du nom de sa grand-mère) et sa terrasse pittoresque sur le superbe parvis arboré du Théâtre de l’Atelier, au décor signé par l'architecte Jessica Mille de SenoStudio. Une vraie adresse de cœur...

L’art du café-croissant

Amandine Chaignot au café de Luce

Elle-même Montmartroise, l’ex-juré de Masterchef a souhaité un café de quartier où l’on viendrait dès 8h s’attabler avec son journal ou France Inter dans les oreilles pour le petit déjeuner le plus hot de la rentrée déjà trusté par tous les foodies avertis : œufs à la coque et ses mouillettes ciboulette, tartines, fromage, charcuterie… et les essentiels café crème, allongé, noisette, cappuccino et thé Dammann.

Starlette de la carte, le croissant se décline à toute heure en mode chaud pour les becs salés avec escargots en persillade / jambon de paris, comté / burrata, artichaut rôti, truffe d’été. Une nouvelle marotte qui déferle décidément sur les tables les plus désirables du moment.

Une carte bistrotière

Carte et menu Café de Luce

Passée par les palaces (Bristol, Meurice, Crillon, Plaza Athénée), Amandine Chaignot a pourtant gardé le bistrot dans l’âme, associé aux bons produits frais et ultra-sourcés chez de super producteurs qui font déjà la signature de Pouliche.

Au déjeuner comme le soir autour d’une bouteille de vin bio ou d’un Spritz au sureau, on retrouve la crème des plats du genre, assaisonnés et travaillés à la perfection : cuisses de grenouilles en persillade aux amandes, pâté en croûte, harengs fumés pommes à l’huile, tartare de bœuf de salers aux herbes potagères et vraies frites pimpé d’une cuillère de caviar Sturia, paillard de volaille jaune, légumes rôtis au four, jus de cuisson… Que du trop bon.

C’est sans compter sur les desserts à tomber dont une tarte au chocolat d’anthologie (la pâte sablée qui fond sur la langue, mmmh), des petits pots de crème à la pistache, une pavlova façon poire belle Hélène ou une mousse choco diablement comfy. On revient quand ?

Plat du jour 18 € ; entrée - plat ou plat - dessert 24 € ; entrée - plat - dessert 28 €

Ouvert tous les jours de 8h à 00h

Découvrez aussi Gomi, la cantine des gens de la mode et le nouveau resto branché de Matthias Marc.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une