La corne de gazelle s’offre un salon de thé très sexy dans le 11e

C’est la plus bonne-bonne-bonne des cornes de gazelle : une silhouette de croissant de lune sacrément bien roulée, une fine enveloppe légèrement croustillante et un cœur moelleux de pâte d’amande déclinée dans plusieurs variantes, y compris salées. La star des pâtisseries orientales fait son coming out branché chez Maison Gazelle, nouvelle pâtisserie et salon de thé marocain dans le 11e. Yallah !

La corne de gazelle, c’est le nouveau macaron

Avec sa garniture déclinable dans différents parfums, son petit gabarit proche du macaron synonyme de pause sucrée zéro culpabilité et sa touche exotique, la corne de gazelle a tout bon. Pour Sara Boukhaled, née en France de parents marocains, c’est le symbole de sa double culture. L’ambition de la jeune entrepreneuse de 26 ans ? « Travailler la corne de gazelle comme personne ne l’a fait jusqu’ici, la dépoussiérer, la moderniser ».

Portrait de Sara Boukhaled et une décoration en pattisseries corne de gazelle de la Maison Gazelle

Pari réussi avec sa collection réalisée dans les règles de l’art par une équipe de femmes marocaines en direct du labo installé dans la boutique. En plus de la traditionnelle fleur d’oranger, un must, elle propose : rose, citron et cardamome, sésame torréfié et amande, cacao et bergamote et même noisette du Piémont.Cette obsédée du sourcing a retenu les meilleurs ingrédients (2,50 € la carne de gazelle).

Plus osé encore, Sara vient de lancer des recettes salées façon tajine d’agneau, pruneaux, confit d’oignons, cannelle, comté ou confit de betterave au cumin à dipper dans une sauce au yaourt, servis avec une petite salade pour le déjeuner. Verdict ? Meilleure qu’une quiche.

Un salon de thé marocain nouvelle génération

Loin de la déco tape à l’œil et chargée des salons de thé traditionnels, Maison Gazelle reçoit dans un espace contemporain soigneusement épuré d’un blanc immaculé avec du mobilier design et une vitrine à pâtisseries digne des grands joailliers.

Autres gourmandises délirantes à goûter impérativement sur place, l’extraordinaire glace au lait d’amande (2,50 €) et le millefeuille de baghrir, les fameux pancakes berbères en superposition avec la pâte à tartiner maison (10 €), sans oublier le thé à la menthe (5 €). Alors, ça gaze ?

 

Retrouvez aussi les meilleurs couscous de Paris et les meilleures babkas de Paris.

Julie Zwingelstein

Où le trouver ?

Maison Gazelle

2, rue Jean-Macé

75011 Paris

07 68 09 05 86

maisongazelle.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus