Les confidences parisiennes d’Arielle Dombasle

Arielle Dombasle, la femme qui refusa 10 000 fois d’être égérie, lance son premier parfum chez Mauboussin. Une essence pure, anti mass market envoûtante, présentée dans une fiole. Un jus qu’elle voulait irrésistible, celui d’une femme amoureuse.

L’occasion de nous faire une jolie leçon de séduction autour d’un thé…

que pensez-vous des réseaux sociaux ?

Illustration Angeline Mélin réseaux sociaux

Crédit photo : Angeline Mélin pour Do it in Paris

Je résiste absolument à la folie des réseaux sociaux “Me, myself and I”... dans le sens où je ne m’y expose pas moi-même.

J’aime que les mots soient à moitié à ceux qui les écrivent. Et on n’est pas son meilleur juge !

Je pense que le futur, c’est de laisser les autres vous mettre en scène. Pas soi-même.

Lagerfeld et l'histoire derrière le parfum

Parfum par Arielle Dombasle

Crédit photo : Mauboussin

Ce parfum, c’est un rêve que je réalise. On m’a proposé 30 fois d’être une égérie mais le parfum, c’est la signature de l’être. C’est la 1ère note de civilisation. Les rois mages, qu’ont-ils apporté à Jésus à sa naissance ? De la myrrhe !

J’ai longtemps porté mon propre mélange… Karl Lagerfeld m’a offert il y a 20 ans un flacon de Cuir de Russie de Chanel que j’aimais beaucoup.

A Washington, dans un taxi, j’ai un jour été foudroyée par une odeur animale à la fois envoûtante et sexy. C’était du musc blanc.

A partir de ce moment j’ai mélangé ces deux essences. Tout le monde me demandait quel était mon parfum… J’ai décidé de l’analyser il y a 10 ans.

Ça été le début d’une longue initiation : un parcours de laboratoire, de parfumeurs. Il s’agit d’essence pure. Il n’y a rien d’artificiel dans ce flacon. On y trouve en particulier l’odeur de la phéromone, la molécule de l’attraction !

La fiole est présentée dans une boîte, comme un petit théâtre…

Le secret d'Arielle, Mauboussin 15ml 240 €

donnez-nous une leçon de séduction

une leçon de séduction par Arielle Dombasle

Crédit photo : Facebook Arielle Dombasle

Si j’ai un conseil, c’est de porter de très beaux habits de nuit et de la belle lingerie. C’est lié à la grâce d’être une femme. Je préfère ne pas citer de marque ou de maison. On n’a pas forcément besoin de beaucoup d’argent. Il faut chercher, découvrir des jolis tissus, dentelles ou cotons.

C’est difficile à trouver, mais il faut s’attacher à ça. C’est envoûtant pour un homme !

Il y a évidemment le parfum... Pas un spray… On le porte sur le bout de la langue, pour embrasser, derrière l’oreille, sur le poignet… Mon parfum a l’odeur d'alcôve. Il y a une note innocente de fleur blanche et quelque chose de trouble et d’animal. Mon parfum provoque l’attirance !

dans la salle de bain d'Arielle Dombasle

Gamme de produits par Kos

Credit photo : Kos

J’adore les bains. j’en suis psychotiquement addict ! On peut lire et écouter de la musique… C’est merveilleux. Je passe beaucoup de temps dans ma baignoire !

J’aime aussi les huiles extraordinaires et évidemment en mettre une goutte dans mon bain, sur mes cheveux, mon corps...

Je suis très fidèle à l’huile prodigieuse de Nuxe… Mais j’ai aussi découvert les huiles et produits bios aux plantes rares KOS au Ritz. Formidable !

non au thé vert !

Salon de thés Mariage Frères

Credit photo : Mariage Frères

Le thé vert, c’est un thé cru qui a pourri… Alors Non ! J’aime le thé liophylisé, tout particulièrement le thé fumé, chez Mariage frères.

La science du thé remonte à un Empereur chinois Shennong deux siècles avant Jésus Christ. Il était persuadé qu’il y avait un démon dans l’eau et faisait bouillir de l’eau qu’il buvait très chaude.

La légende dit qu’il avait mal au talon. Un jour une petite feuille du buisson est tombée dans sa tasse. Il l’a bu et a guéri !

l'incarnation de la vraie parisienne ?

Illustration Angeline Mélin la vraie parisienne

Credit photo : Angeline Mélin pour Do it in Paris

La vraie Parisienne, c’est la passante de Baudelaire : Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais!

Cette incarnation de la féminité, l’importance de l’allure, du geste, du regard, de la façon dont on porte les choses. C’est le style !

où aimez-vous aller dîner ?

Devanture du restaurant Gloria

Credit photo : Facebook Gloria

J’ai 10 000 vies, cela dépend aussi du contexte. Avec mon amoureux, on peut aller dîner chez Laurent, dans des brasseries. Je change souvent de cosmos...

Avec mon groupe de rock, par exemple, nous allons souvent dans le grand chez Gloria, la fiancée du garçon des claviers, à côté du théâtre de l’Atelier à Montmartre.

votre secret pour garder un corps de liane ?

Je nage beaucoup ! J’ai toujours nagé. J’ai longtemps été au Ritz… Maintenant je vais à la Réserve, une petite piscine où l’on est tout seul.

Je marche également beaucoup. Mais j’ai horreur de courir ou des tapis…

Et dans l’assiette ? Ca fait 20 ans que je suis 100% végétarienne. Je ne mange pas du tout de viande, je ne digère pas les agonies...

votre péché mignon ?

Calissons le Roy René

Credit photo : Le Roy René

J’en ai plein. J’aime beaucoup les amandes et les calissons… J’en mange par poignées...

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement