Les meilleurs baos de Paris

Connaissez-vous le pire cauchemar du burger et du sushi ? Le bao. Les foodies ne jurent plus que par la célèbre brioche chinoise à fort potentiel instagrammable, cuite à la vapeur et fourrée de bonnes choses… ou carrément coupée en deux, pour la garnir comme un sandwich. Nos meilleures adresses pour les déguster à Paris.

À la maison de thé Yam’Tcha

Plat de  bao traditionnel de la cheffe Adeline Grattard à la maison de thé Yam'tcha

S’il ne fallait citer qu’un comptoir à bao tradi façon street food, c’est celui d'Adeline Grattard, la cheffe étoilée qui a popularisé ce petit chausson trop bon dans une version 2.0. On retrouve son best-seller fromage stilton et cerise amarena, en mode cochon basque et aubergine à la Sichuanaise, un comté curry ou carrément sucré à la crème et gelée de groseille. À déguster fumant dans la rue, ou lové dans son petit salon de thé.

8 € les 5 pièces. 4 rue Sauval, Paris - 1er

Au Cheval D’or

Portrait du chef Taku Sekine avec un plat de bao et garniture avec ventrèche de porc de Kintoa caramélisé, sauce soja caramel, sauce sésame piment, gingembre, carotte, coriandre au Cheval D'Or

Une réservation s’impose si vous n’avez toujours pas fait un tour dans le restaurant asiatique ultra convoité de Taku Sekine (chef adulé de Dersou). Au Cheval d’Or, il propose “sa version” des grands classiques de la chinese food, à commencer par de sublimes baos en mode DIY. Concrètement, la pâte à bao et les garnitures sont présentées séparément : les clients choisissent eux-même la recette.

14 € pour 2 pièces ventrèche de porc de Kintoa caramélisé-sauce soja caramel-sauce sésame piment-gingembre-carotte-coriandre ...

Cheval d’Or, 21 rue de la Villette, Paris - 19e

Chez Hugo & Co

brioche vapeur au bœuf confit, poireau, soja & concombre sauce spicy du chef Tomy Gousset au bistrot Hugo & Co

Sa brioche vapeur à la joue de bœuf confite, poireau, soja & concombre sauce spicy fait des ravages. Le chef étoilé dont tout le monde parle, Tomy Gousset, a tout bon avec son bistrot (élu meilleur bistrot 2019) qui distille de la comfort food gastronomique.

Hugo & Co, 14 € l’assiette. 48 rue Monge, Paris - 5e

Chez Petit Bao

Plat du xiao long bao de la cantine Petit Bao

Dans cette cantine canon de la rue Saint-Denis, chaque petite bouboule à la farine bio correspond… à un titre du chanteur chinois Jay Chou ! La spécialité ? Le xiao long bao, 5g de pâte qu’on transforme en disque d’1 mm d'épaisseur garni de 16g de farce et de bouillon, puis fermé en 18 plis. Effet d’une bombe au moment de l’explosion en bouche. Même leur bao dessert à la crème de coco est si régressif qu’il fait l’effet d’un calin.

Petit Bao, 10 € les 6 petits baos, 116 Rue Saint-Denis, Paris - 2e

Au Steam Bar

Bol de bao à la truffe, scamorza fumée, porc laqué du Steam Bar

Après les sushis du Blueberry, les sœurs Vaconsin ont ouvert un bar glamour comme à Hong Kong, où Monsieur Wong (ex Shangri-La) signe un bao tout noir à la truffe et scamorza fumée ou une version au porc laqué avec des cocktails à tomber. Un lieu dément.

Steam Bar, 8 euros le panier de baos. 2 rue du Sabot, Paris - 6e

À l’Imperial Treasure

Verre de thé et plat de xiao long bao fourré de porc du restaurant Imperial Treasure

Au cœur du Triangle d’Or, le restaurant gastronomique chinois Imperial Treasure redonne ses lettres de noblesse aux spécialités de l’Empire Céleste. Dans le menu dégustation en 8 temps, on retrouve des versions inoubliables du bao : le xiao long bao fourré de porc vapeur fondant à souhait et de bouillon justement relevé, ainsi que le bao de porc ibérique et riz croustillant. Un délice.

Imperial Treasure, menu dégustation 88 €, bao 25 € à la carte. 44 Rue de Bassano, Paris-8e

Chez Panda Panda

Xiao Long Bao au porc fermier, ciboule, gingembre, chou chinois, hot bouillon, Baozi fourré  au restaurant Panda Panda

Amis du bao sous toutes ses formes, welcome ! Du côté de Belleville, Panda Panda deale les starlettes chinoises dans plusieurs versions hautement addictives : Xiao Long Bao au porc fermier, ciboule, gingembre, chou chinois, hot bouillon, Baozi fourré au blue cheese et à la poire, trop bon, ainsi que trois sortes de Gua Bao Classic, Chicken et Veggie, le meilleur (shiitakés marinés, mayonnaise à l’huile de truffe et pickles). Le tout fait maison et minute, pour une souplesse parfaite. En prime, l’option sucrée aux œufs ou choco-noisette (5 €), régressifs en diable.

Xiao long bao x5 8 €, baozi x2 8 €, gua bao 7 €

Panda Panda, 21 rue Juliette Dodu, Paris-10e

On the Bab

Boas en forme de sandwichs dodus, fourrés de BBQ coréen du restaurant On the Bab

À Londres, le branchissime restaurant de street food coréenne On the Bab ne désemplit pas. Même phénomène depuis son ouverture ultra glamour au milieu des bouibouis de la rue Sainte-Anne. Ces baos sont le must-eat de la maison, servi sous forme de sandwichs dodus, fourrés de BBQ coréen. À vous de choisir le vôtre : bœuf façon bulgogi, champignons frits, porc spicy et poulet frit. Avec un cocktail ou une bière : un régal.

On the bab, 14 € la paire, 18 Rue Thérèse, Paris 1er

Bao Burger

Boas cheese-burger avec steak et du cheddar au restaurant Shiso Burger

Ceci est une curiosité dans le délire sino-américain génial. En version cheese-burger avec un sublime steak de black Angus et du cheddar et ses déclinaisons fast-good, un burger finalement assez classique à ceci près que son pain bao en fait une junk-fooderie orgasmique.

Shiso Burger, Burger à partir de 9 € . 21 Quai Saint-Michel, 75005 Paris 01 77 16 96 93

Koko Marais

Les Gua baos au bœuf mariné, servies avec des frites de patates douce au restaurant Koko

Les brindilles et tops du Marais raffolent de cette petite cantine japonaise ultra kawaï qui a tout bon avec ses poke bowls et autres rouleaux de printemps. Le grand kif ? Leurs gua baos, des brioches vapeur au bœuf mariné, servies avec des frites de patates douce. Trop bon.

Koko, 14 € l’assiette, 63 rue des Gravilliers, Paris 3e

Découvrez aussi où fêter le nouvel an chinois à Paris et l’Artisan Libanais à Oberkampf.

Elodie Rouge & Clémence Renoux

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus